Costa Rica: l’envers de la carte postale

Alors qu’il contient plus de 5% de la biodiversité mondiale et qu’il excelle à la protéger dans 26 parcs  naturels, le Costa Rica, paradis du tourisme durable, joue de cette image marketing pour cacher une réalité bien différente.

Nous nous sommes entretenus avec Lorena Romero et Délia Guevarra, respectivement chargée de la prévention et de la surveillance environnementale de la Municipalité de San José et chargée du département de gestion environnementale de la Municipalité de San José. Toutes deux reconnaissent que le Costa Rica connaît des carences importantes en termes de politiques publiques environnementales : il n’existe pas de comportement citoyen écologique au niveau individuel. Nous avons également interviewé Fabian Hinojosa, chef de projet de l’étude de faisabilité d’un tramway à San José (capitale du Costa Rica), réalisée par l’entreprise française SYSTRA. Ce dernier souligne l’importance et l’urgence de mettre en place des politiques urbaines d’organisation et de planification des transports dans ce contexte urbain chaotique afin que le Costa Rica se convertisse en véritable paradis vert.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s