à l’approche du 1er Décembre…

Le 1er Décembre approche, les tweets grondent et se multiplient sous le hastag #1DMx. Le 1er Décembre le nouveau et très contesté président du Mexique, Enrique Peña Nieto sera officiellement investi et prendra sa fonction. Ce jour craint par beaucoup de citoyens, dont le mouvement #YoSoy132, donne donc lieu à un renouveau de la contestation.

Foto Octavio Gómez

Ceux qui sont en lien avec des mexicains n’y auront pas échappé: les réseaux sociaux crient « Il a peur car nous n’avons pas peur », « Non à l’imposition », « México n’a pas de président » depuis une semaine environ. Un tel retour en force de la protestation était à prévoir aux alentours du 1er Décembre, mais l’incroyable barrage mis en place par les forces de police pour l’investiture présidentielle a amplifié encore le phénomène.

Dimanche dernier, soit une semaine avant l’investiture, les autorités ont dressé un barrage autour du Congrès, bloquant et limitant ainsi pour plusieurs jours les accès aux quartiers compris dans ce retranchement. Conséquences ? un transit encore plus difficile dans une ville déjà surpeuplée, qui est venue s’aggravé avec la fermeture de 4 stations de métro et de quelques autres du métrobus. La réaction des citoyens ? La colère dûe à ces désagréments mais le sentiment aussi d’une peur: nous avons du pouvoir, ils craignent les protestations se disent les réseaux sociaux.

Les étudiants de l’Université Ibéro-américaine, où la protestation étudiante est née en Mai dernier, a pris la chose avec humour et a officiellement proposé à Enrique Peña Nieto de prendre ses fonctions dans les toilettes de l’université où il s’était réfugié il y a quelques mois. Si la proposition est bien entendu restée sans réponse, elle a tout de même été publiée dans plusieurs journaux, tournant une fois de plus en ridicule le futur président.

Pourtant, si l’humour reste la parade implacable des mexicains, cette initiative d’un barrage complet sur une semaine pose de nombreuses questions quant au respect des droits fondamentaux de l’Homme, notamment celui d’aller et venir. Avant même de prendre ses fonctions Enrique Peña Nieto par cet acte légitime (une fois de plus) les protestations et accusations à son encontre.

Le 1er Décembre de nombreuses manifestations dans le monde entier sont attendues devant  les Ambassades et Consulats Mexicains ou encore les mairies. Un appel au bruit: #RuidoNacional, en vidéo ci-dessous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s