Faites le clown à la télé, devenez député!

TiriricaSe créer un personnage humoristique uniquement pour la période des élections est un phénomène très courant au Brésil. Cependant cette stratégie de marketing électoral a-t-elle vraiment du succès?  Quelles sont les problèmes que cela pose à l’exercice de la démocratie dans la société brésilienne? Le cas Tiririca, un cas à part ?

Pendant la période d’élections au Brésil,  les candidats choisissent l’humour comme principal argument pour récolter des votes. Ils utilisent l’originalité en se déguisant ou même en se donnant des surnoms drôles. Vous n’y croyez pas ? Vous pensez qu’il s’agit d’une blague ? La réponse est : NON, ce n’en est pas une.

Au Brésil, l’utilisation de la dérision durant les élections est vue comme un trait de la culture politique brésilienne. En effet, celle-ci passe le message que la politique n’a pas besoin d’être nécessairement formelle.

Durant les dernières élections municipales, en octobre 2012, les candidats ont fait preuve de beaucoup d’imagination en utilisant des noms drôles, des noms de professions, de super héros, ou encore des noms insensés comme PERSONNE (par exemple). Regardez la vidéo ci-dessous :

Les candidats les plus créatifs:

Rambo, Bin Laden, « Chilindrina », Personne (Ninguém), etc

Selon quelques études, les candidats qui utilisent cette stratégie de marketing électoral n’ont pas un grand succès aux urnes. En revanche, le clown Tiririca, très connu au niveau national a été élu député fédéral aux élections 2010 par l’Etat de São Paulo. Sa candidature a créé une grande polémique car il insistait dans sa propagande sur le fait qu’il ne savait pas ce que les députés fédéraux faisaient mais qu’il allait le découvrir. De plus, Il était aussi suspecté d’être analphabète, ce qui est anticonstitutionnel.

Regardez la vidéo de Tiririca, où il dit ne pas savoir quel est le rôle d’un député fédéral, mais il demande votre vote pour le découvrir:

Essayez de trouver pire que Tiririca, vous n’y arriverez pas!

Une grande partie de la population ne vote pas pour des candidats « drôles », et le cas de Tiririca a été un cas exceptionnel. En effet, il était déjà clown avant les élections et avait une grande popularité auprès des classes moyennes.

Cependant, il existe des personnes qui votent pour ces candidats dits « drôles » ; soit parce qu’ils marquent leurs esprits, soit parce que leurs numéros de candidat sont plus facile à mémoriser. Cette pratique peut représenter une menace à la démocratie brésilienne car le pays peut se retrouver gouverné par des personnes sans la compétence requise. Ce sujet a préoccupé le Tribunal Electoral Fédéral qui a décidé de mettre en place une campagne de sensibilisation pour que les citoyens fassent une recherche préalable sur les programmes des candidats. Regardez la publicité de conscientisation au vote :

Regardez bien le passé et les propositions de votre candidat avant de lui donner votre vote!

Cette vidéo montre la réactivité du gouvernement face à ce trait de la culture politique brésilienne et de ses conséquences parfois négatives pour la démocratie.

Et pourtant, nous, les Brésiliens, continuerons à nous amuser pendant la période électorale obligatoire gratuite et peut-être voterons-nous pour PERSONNE aux prochaines élections.

Par Marjorie Brito de Vargas

 Master 2 – Amérique Latine

SciencesPo Grenoble

Publicités

2 réponses à “Faites le clown à la télé, devenez député!

  1. Point de vue excelent… Malheureusement nous avons des gens qui votent à ces drôles candidats. Et la politique au Brésil continue aussi drôle…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s