LES ARGENTINES DES ARGENTIN.E.S

On sait tous que « les Mexicains descendent des Aztèques, les Péruviens des Incas et les Argentins des bateaux ». Marqué par des vagues d’immigration emblématiques, l’immense pays aux 4 saisons a su se forger une unité nationale dans sa diversité. Pour rendre compte de cette complexité, plusieurs Argentin.e.s se sont prêté.e.s au jeu en répondant à la question suivante : Argentine ou Argentines, qu’est-ce qu’être Argentin.e ?

La représentation d’une Argentine idéale

L’Exposition Internationale Spécialisée 2023  a été l’occasion pour l’Argentine de se présenter à travers une vidéo de 3min30 sur le thème des Industries Créatives. Commentaires élogieux, paysages à couper le souffle et musique de fond traditionnelle : un portrait idéaliste qui en ferait presque oublier l’autre Argentine. Silence, ça tourne !

Et les Argentin.e.s qu’en pensent-ils.elles ?

Cette carte représente l’Argentine à travers les mots et maux de ses citoyens. La revendication de la fierté argentine et la multiplicité des points de vue font la richesse de ces témoignages et soulignent l’existence de plusieurs Argentines. Celle de Fer, étudiant de 26 ans, originaire de Tucumán (ville du Nord), est différente de celle de María, avocate de 34 ans, originaire de Buenos Aires mais expatriée à Berlin. Les témoignages de Cristal, Mauricio et Majo, des Argentin.e.s vivant dans la Province de Buenos Aires apportent également d’autres clefs d’analyse pour comprendre l’identité nationale argentine.

Capture d’écran 2017-11-14 à 10.49.11.png

A : Pour moi c’est un sentiment, c’est aimer la terre où tu habites, les gens que tu côtoies, voir ton drapeau et être ému. Avoir de la passion et exprimer tes émotions comme tu en as envie, sans te préoccuper de ce que les autres pensent. Avoir du caractère… enfin c’est difficile de l’expliquer… J’allais oublier les matés, les réunions entre amis et la famille sans avoir planifié ni le jour ni l’heure, arriver sans prévenir, la bonne prédisposition pour croiser des gens sans le prévoir et recevoir des gens sans qu’ils soient tes amis, tout le monde est le bienvenu ! Je pourrais rester des heures en parlant… et nous sommes toujours fiers même si parfois on se trompe.

B : 26 ans, étudiant. Il y a beaucoup de gens en Argentine qui n’aiment pas le football, le maté ou les grillades, qui n’écoutent pas le tango, qui ne connaissent pas le pays parce que voyager coûte extrêmement cher, beaucoup de gens qui n’ont même jamais pris l’avion de leur vie, beaucoup qui descendent des européens, qui ne vivent pas à Buenos Aires et beaucoup qui ne prononcent pas le « sho ». Cette question est très subjective, trop subjective.

C : Être argentine, c’est pour moi, la famille. « Moi je veux avoir un million d’amis » dit une chanson. Les dimanches en famille avec de longues grillades. Aller chez la famille sans prévenir et qu’ils te reçoivent comme si c’était prévu. C’est avoir le grand privilège de connaître tous les climats dans un même lieu sans avoir à aller dans un autre pays même si après tu finis par traverser les frontières car nous aimons tous voyager. Être solidaires en Argentine et dans le plus intime lieu parce que nous voulons que tous vivent une vie joyeuse. Apprendre à avoir l’esprit ouvert et comprendre que l’idéal est loin de ce qui est réel mais nous nous débrouillons avec tout et n’importe quoi.
Argentine : famille, union, grillades, matés, très communicatifs, expressifs, solidarité, amitié !!!

L’identité culturelle: un concept d’actualité?

Bien que certains témoignages prouvent qu’il est possible de prendre du recul sur l’identité nationale, cet exercice rappelle qu’il est difficile de rester objectif lorsqu’on parle de son pays et de sa propre culture. L’admiration du romantisme européen en Argentine est presque aussi forte que l’influence de l’exotisme latino-américain en Europe. D’ailleurs l’anthropologue argentin Nestór Canclini parle d’hybridation culturelle pour exprimer la mouvance du concept d’identité qui ne cesse d’évoluer depuis le XXe siècle. L’identité culturelle devient multiple.

Alexandre Pérez & Marie Jacquillard

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s