Référendum pour une nouvelle constitution à Cuba: faux débat et illusion démocratique

Le 24 février 2019, Cuba a approuvé une nouvelle Constitution par référendum. Si la presse cubaine a largement relayé la campagne du Si, la presse internationale a dénoncé une campagne de propagande de la part du régime socialiste et une censure de l’opposition. Présente à Cuba durant cette période, j’ai pu mesurer la fermeture persistante de l’île aux médias étrangers et l’omniprésence de l’Etat et du Parti dans les modalités de diffusion internes.

Camille Diais et Jehanne Hirard

Le nouveau texte constitutionnel ne marque pas de véritable changement du régime cubain par rapport à la Constitution de 1976. Il vise surtout à entériner un état de fait. Le texte soumis au référendum favorise notamment l’ouverture économique de l’île, reconnaît un certain nombre de droits (homosexualité, propriété privée), accorde davantage de pouvoirs aux municipalités et limite la présidence à 2 mandats consécutifs. La campagne de vote qui a débuté en janvier, mois au cours duquel je suis arrivée sur l’île, proposait deux options: le Si marquait l’entrée en vigueur du nouveau texte, tandis que le No revenait à voter pour le maintien de l’ancienne Constitution.

#YoVotoSi ou #YoVotoNo ? 

Dès mon arrivée à Cuba, j’ai été frappée par la campagne de propagande massive autour du slogan #YoVotoSi : publicités à la télévision, affiches dans la rue, dans les hôpitaux, les petits commerces et à l’université, inscriptions peintes sur les routes… (https://www.youtube.com/watch?v=_um0-z7sSYY).

Une amie cubaine reconnaît elle aussi que “cette campagne a été présente dans presque tous les secteurs de la société”. Le ton des médias officiels m’a particulièrement marqué. Le Si était systématiquement idéalisé et associé à l’idée de bonheur, tandis que le Non devenait synonyme de tragédie et de trahison. Dans le quotidien national Granma, le gouvernement rappelle que “en validant par son vote la nouvelle Constitution socialiste, […] le peuple cubain exprimera son soutien à la révolution”. Le résultat de ce référendum ne faisait aucun doute pour ce journal pour qui “la possibilité d’un Non [était] illusoire”. 

Une campagne du non plus visible depuis l’étranger ? 

Les médias internationaux ont fait échos du débat pour le Si ou le No sur les réseaux sociaux. Les cubains résidant à l’étranger ont été les plus actifs dans ces débats, la population de l’île n’ayant qu’un accès limité à internet et donc aux réseaux sociaux. Moi-même, je n’ai pu accéder à aucune information sur la campagne du No avant de sortir de Cuba ! 

Selon la revue progressiste argentine Nueva Sociedad, la prise de parole pour le No se fait donc depuis l’étranger par des cubains n’ayant pas le droit de vote. Pour mon amie cubaine, au niveau national la campagne du Si était “une campagne de persuasion, de diffusion de faits pouvant intéresser la population mais sans laisser de place réelle pour l’opposition”. La possibilité de choisir était donc presque nulle.

A cela s’est ajoutée la censure du No, mise en lumière par la presse étrangère ou les sites dissidents. Le site 14ymedio révèle que les sms comprenant des message #YoVotoNo ont été censurés par Etecsa, l’unique opérateur de communications. 

Site 14ymedio : SMS Yo Voto No

Le Miami Herald remarque également que le gouvernement a modifié certains points du nouveau texte constitutionnel (comme le projet de mariage homosexuel) afin de s’assurer les votes des Évangélistes, et de l’appui de l’Eglise catholique.

Ce même média révèle que certains leaders de l’opposition du parti UNPACU (Union Patriotique Cubaine) soutenant le No ont été arrêtés par l’Etat. Ces arrestations n’ont été relayées par aucun média national pendant mon séjour à Cuba. Comme le résume un chauffeur de taxi que j’ai interrogé, “mieux vaut ne pas voter que voter No”. 

Au vu de l’absence d’une campagne d’opposition réelle, la victoire du Si à 86,85 % n’a surpris personne. Le caractère démocratique de la campagne est encore à relativiser, encore un déni de démocratie de la part du gouvernement cubain?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s