Pourquoi le Mexique est le pays où l’on apprend le plus le français en Amérique latine? 

Top 15 des pays en nombre d’apprenants de français. Le Mexique est à la troisième place mondiale et à la première place en Amérique latine, en 2018. ©Fondation Alliance Française

En 2018, le Mexique est devenu le leader latino-américain de l’apprentissage du français. Cet engouement pour le français est surtout motivé par une augmentation des projets migratoires vers des territoires francophones. Quelles sont les raisons qui poussent les Mexicains à se tourner vers cette langue? Explications.

Par Camille DARROZES-TAVARES 

En 2018, 25 981 élèves s’étaient inscrits dans des Alliances Françaises, au Mexique. Cela a permis au pays de comptabiliser le plus d’apprenants de français en Amérique latine. L’enseignement du français en tant que langue étrangère s’effectue surtout au sein des Alliances Françaises. Ce réseau est dense puisque l’on compte plus d’une trentaine d’Alliances sur tout le territoire. C’est notamment grâce à ce réseau que les apprenants se lancent dans l’apprentissage du français, motivés par l’émigration et la culture. 

Des conditions migratoires plus favorables au Canada qu’aux États-Unis

Chaque année, environ 400 000 Mexicains tentent de passer la frontière avec les États-Unis. Sous l’administration Trump, les politiques d’immigration des Etats-Unis vis à vis des Latino-américains se sont durcies. Si le nouveau Président élu, Biden, a une rhétorique moins agressive envers le Mexique, il ne promet cependant pas d’ouvrir davantage les frontières. Il prévoit une modeste stratégie régionale sur 4 ans pourvue de 4 millions de dollars visant à la réduction de la pauvreté et au développement économique au Mexique afin de limiter l’émigration.

En revanche, le pays voisin canadien a une attitude beaucoup plus ouverte à l’accueil des migrants. Pour des raisons géographiques mais aussi pour des raisons de politiques migratoires, nombreux sont les Mexicains qui désirent s’installer au Canada, et plus précisément dans la région francophone du Québec. 

Le Canada a une politique active d’immigration puisqu’il cherche à admettre, tous les ans, l’équivalent de 1 % de sa population totale. Dans ce cadre, la maîtrise du français est un plus pour l’obtention d’un visa ou d’un permis de travail.

Malgré la crise économique, le Québec continue d’accueillir de nombreux migrants car le gouvernement estime que limiter les admissions dans le pays pourrait entraîner un manque de main-d’œuvre, et à terme, nuire à la reprise économique. 

Une coopération éducative franco-mexicaine développée malgré quelques ambiguïtés 

Alors que la France est à nouveau confinée, il semble difficile pour les Mexicains de venir s’y installer. Or, de nombreux étudiants apprennent le français dans l’espoir de venir étudier de l’autre côté de l’Atlantique. C’est, d’ailleurs, ce dont témoigne Alonso Perez, l’un des étudiants à qui j’ai enseigné le français lors  de mon stage au Mexique. 

Entretien avec Alonso Perez à Grenoble, en décembre 2020. ©Camille Darrozes-Tavares

Alonso est pragmatique, il explique qu’il apprend le français car « c’est une langue qui ouvre beaucoup de portes ». Il cite notamment les domaines de la diplomatie, des sciences et de la technologie. Alonso témoigne des partenariats éducatifs qui existent entre la France et le Mexique: « j’ai pu obtenir une bourse grâce à Campus France et à mon Etat [Guanajuato]». C’est ainsi qu’il est arrivé à l’université de Grenoble en septembre 2020, pour obtenir un master « Génie de procédés ».  

Si ces partenariats persistent, l’accueil des étudiants étrangers a créé une polémique. En novembre 2018, l’adoption de la stratégie « Bienvenue en France » n’a pas fait l’unanimité, créant une vague de manifestations dans les universités françaises. La pomme de discorde demeure l’augmentation des frais d’inscription pour les étudiants internationaux ne résidant pas dans l’Espace économique européen.

Fouler le sol du pays des droits de l’homme 

L’autre grande aspiration des apprenants, lorsqu’ils s’inscrivent dans une Alliance Française, est de découvrir les cultures francophones. 

Cours particulier de français dans une Alliance Française au Mexique en janvier 2020. ©Camille Darrozes-Tavares

En effet, dans l’imaginaire collectif, la francophonie et plus particulièrement la France bénéficient d’une réputation prestigieuse. Au Mexique, la devise française résonne comme un idéal socio-politique. La France est connue comme étant le pays des droits de l’homme, un pays révolutionnaire où le peuple est libre d’exprimer ses opinions. 

Bien que cet attrait pour le français soit important, il ne faut pas oublier que le Mexique est un pays profondément inégalitaire où les préoccupations de la majorité ne sont pas de pouvoir, un jour, lire Notre-Dame de Paris en français, mais d’avoir de quoi manger au dîner. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s