L’enseignement universitaire en Colombie réservée à l’élite du pays ?

Par Victor Salazar


Source : Seminario voz, Colombie, 2013.

« En Colombie, l’enseignement universitaire est réservé à l’élite. Un semestre universitaire pourrait coûter près de 10 millions de pesos (environ 2363 €) »

Pour les étudiants colombiens, choisir une carrière ou une formation universitaire est lié à leur couche sociale et au niveau économique de leur famille. Pour de nombreux Colombiens, le choix d’une carrière n’est pas lié à une affinité ou à une vocation, seulement au coût.

Contrairement à d’autres pays du monde, l’enseignement public en Colombie n’est pas le principal choix des étudiants lorsqu’il s’agit de choisir une formation universitaire. Selon les chiffres officiels du ministère de l’éducation, 49 % des Colombiens sont inscrits dans des universités privées.

Le système éducatif en Colombie coûte plus qu’en Italie

Juan Garridelos, est un étudiant colombien en relations internationales dans la ville de Sienne, en Italie, où il a grandi depuis l’âge de 8 ans. Selon l’étudiant l’enseignement public en Colombie est une option, mais il n’est pas nécessairement le plus adaptable pour les étudiants colombiens d’aujourd’hui, ni le plus moderne. Pour cette raison, de nombreux jeunes se tournent vers les universités privées qui offrent de meilleures opportunités académiques ainsi qu’un plus grand prestige d’un point de vue international si le profil de l’étudiant est projeté au-delà des frontières de la Colombie.

 C’est le grand dilemme, dit Juan, malheureusement l’État n’a pas fait les améliorations ou les rénovations nécessaires des universités publiques existantes, tout comme il n’y a pas eu suffisamment d’investissements pour leur mise à jour et leur expansion, ce qui a par conséquent laissé des terres libres pour le développement et l’expansion des universités privées du pays, qui représentent actuellement près de la moitié des étudiants de l’enseignement supérieur en Colombie. 

Pendant notre entretien le jeune colombien nous a donné ses impressions sur la situation actuelle dans son pays d’origine et les défis éducatifs auxquels le pays est confronté.

            « Malheureusement, dans mon pays, le gouvernement n’a pas été capable de résoudre à temps les problèmes liés à l’éducation publique, c’est pourquoi de nombreux jeunes comme moi sont dans la position de s’endetter pour étudier la formation de leurs rêves » (Entretien avec Juan Garridelos, 2020)

Remboursement des prêts à la banque

Le sujet de l’enseignement supérieur en Colombie est particulièrement lié à la famille de Juan. Le jeune étudiant a partagé une anecdote familiale liée aux universités privées et nous a raconté que la sœur de sa mère a émigré en Italie quelque temps après Juan et sa mère, il se souvient en particulier que sa tante a envoyé de l’argent d’Italie en Colombie pour payer les prêts qu’elle avait contractés pour payer l’éducation de ses enfants plus les intérêts, puisque en Colombie et avec son travail cela ne suffisait pas pour rembourser le prêt bancaire. 

L’étudiant colombien assure que les divers facteurs sociaux qui se produisent en Colombie tout au long de l’année affectent la période semestrielle dans le pays, ce qui se traduit par des retards dans l’achèvement des études. C’est également un facteur à prendre en compte pour de nombreux étudiants au moment de choisir un établissement universitaire, car ces retards dus aux diverses situations actuelles dans les universités publiques ne se produisent pas dans les établissements privés.

Le facteur interne joue également un rôle important dans l’éducation en Colombie, ce qui pousse davantage de jeunes à prendre la décision d’étudier dans des écoles privées afin de pouvoir effectuer leur formation le plus rapidement possible et sans retards liés au contexte social du pays.

Le manque d’investissement et d’innovation que les étudiants finissent par payer

En Colombie, tous les étudiants ne peuvent pas accéder à l’enseignement supérieur en raison du coût élevé des frais de scolarité dans les universités privées du pays. Un semestre moyen dans une université ou un institut d’enseignement technologique peut coûter 10 millions de pesos (environ 2363 €) , ce qui équivaut à près de 12 salaires minimums pour un seul semestre par rapport au salaire actualisé pour 2020 (Salaire minimum en Colombie en euros environ 207 € par mois).

La véritable Colombie n’a pas accès

Il est économiquement non viable pour une famille de la classe moyenne ouvrière d’avoir accès à l’enseignement universitaire, ses coûts par rapport aux salaires dans le pays et par rapport au coût de la vie sont devenus pratiquement un luxe réservé à un certain groupe de personnes ayant la capacité de payer ces chiffres en dehors du contexte économique et social dans lequel vit le pays sud-américain.

Les coûts sont devenus une rupture sociale en termes d’éducation, du fait que les coûts sont une barrière et ne permettent pas à un pourcentage significatif de Colombiens qui n’ont pas la capacité économique de payer ces coûts.

La famille colombienne moyenne n’a pas la capacité économique de s’endetter pour financer les études de ses enfants, il est irréaliste de penser qu’une famille puisse payer de telles sommes d’argent dans la Colombie actuelle.

Au cours des dernières années le secteur de l’enseignement privé en Colombie est devenu particulièrement populaire auprès des investisseurs, ce qui explique en grande partie l’abondance d’universités et d’instituts privés dans tout le pays. Il s’agit d’une nouvelle industrie en pleine expansion depuis deux décennies, où divers facteurs économiques connexes visant le profit des affaires et de l’éducation nuisent aux jeunes étudiants colombiens.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s