Madre Tierra possède des droits : Réelles intentions ou simples illusions ?

« Les droits de la Terre sont plus importants que les droits de l’Homme » proclamait le président bolivien, Evo Morales, à la suite des lois de consolidation du respect de la Terre Mère en 2009. Deux ans plus tard, plus de 15OO indigènes entreprennent une marche pacifique sur La Paz pour protester contre le tracé d’une autoroute qui couperait en deux la zone amazonienne du TIPNIS…

Publicités
Lire l’Article →

Crise migratoire vénézuélienne : les troubles de l’accueil dans les pays voisins

La Déclaration de Quito du 4 septembre 2018 témoigne des bonnes intentions des États latino-américains qui souhaitent continuer à accueillir les personnes vénézuéliennes en situation de migration forcée, « à bras ouvert » […]

Lire l’Article →